AFFI - Association Francaise de Finance (French Finance Association)

You are here : Home » "FINANCE" Journal » Browse Content
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Browse Content

Volume 19 - Numéro 1

July 1998

Modèle d'évaluation d'un actif contingent aux taux d'intérêt et à deux actifs risqués. - 15 July 1998

Augros, Jean-Claude; Queruel, Michel

isfa@cismsun.univ-lyon1.fr

L'objet du modèle présenté dans cet article est de permettre l'évaluation d'un actif contingent à la fois aux taux d'intérêt et à deux actifs risqués. Il repose sur la combinaison de deux modèles de base, celui de Ho et Lee généralisé, développé par Bonnassieux et Brunel (1993) pour modéliser l'évolution de la structure des taux, et celui de Cox, Ross et Rubinstein (1979) pour la modélisation du prix des actifs risqués. La démarche séquentielle proposée constitue une généralisation du modéle de Kishimoto [1989]. Cette approche octonomiale permet de prendre en compte la corrélation des variations du prix des deux actifs risqués sous-jacents avec les taux d'intérêt. En outre, à la différence du modèle de Kishimoto, le modèle développé ici permet de différencier la volatilité des taux d'intérêt en fonction de la maturité à laquelle ils se rapportent. Une application à l'évaluation d'une option sur le maximum (ou le minimum) de deux actifs, en présence de taux d'intérêt stochastiques, est proposée.

Download

Processus de diffusion et biais de discrétisation: une analyse empirique par inférence indirecte appliquée aux taux d'intérêt. - 15 July 1998

De Winne, Rudy

This paper compares different continuous-time specifications for the short-term interest rate dynamics on five European markets. Firstly, a classical maximum likelihood approach is used in order to estimate the parameters of nine diffusion processes. The results show the superiority of very simple models like the Ornstein-Uhlenbeck process of Vasicek (1977) or the « Square Root » process of Cox, Ingersoll & Ross (1985). Then we focus on the discretization bias and the indirect inference method is used to account for it. Our results confirm the existence of this bias. Finally, this simulation-based methodology is applied in order to estimate the parameters of two correlated diffusion processes.

Cet article a pour objet la comparaison de divers processus de diffusion de taux d'intérêt à court terme dans un cadre européen. L'estimation par la méthode du maximum de vraisemblance des paramètres des versions discrètes approchées de ces processus nous conduit à accorder la préférence à des processus simples et classiques tels que le processus d'Ornstein-Uhlenbeck de Vasicek (1977) ou le processus « Racine Carrée » de Cox, Ingersoll & Ross (1985). Nous nous focalisons ensuite sur le biais de discrétisation et nous proposons de corriger ce biais par le recours à la méthode d'inférence indirecte. La confrontation des résultats obtenus à partir des deux méthodologies confirme l'existence de ce biais de discrétisation et l'aptitude de la méthode d'inférence indirecte à corriger celui-ci. Finalement, nous montrons que cette méthodologie est applicable dans le cadre de l'estimation des paramètres de deux processus de diffusion corrélés.

Download

Volume des transactions et autocorrélation des rentabilités: étude canadienne des stratégies contraires - 15 July 1998

Boies, Dominique; Lalancette, Simon; Lavallée, Mario

Recent theoretical contributions have demonstrated the existence of a significant relation between lagged variations in the transaction volume and the first-order autocorrelation of stock returns. Contrarian strategies may generate superior performance as they benefit from an indicator that may be capable of economically forecasting the reversion in stock prices. This approach is empirically tested in a Canadian context by forming winner and loser portfolios whose attributes are driven by the magnitude of lagged volume changes. The impact of the price anomaly on the performance of the contrarian strategy is accounted. Finally, superior performance is assessed in a risk-return framework by resorting to statistical bivariate and multivariate tests that compare Sharpe ratios of winner and looser portfolios to that of a reference stock market index.

Certains travaux menés sur le comportement excessif des opérateurs des marchés financiers ont identifié un lien prévisionnel entre un accroissement du volume des transactions des titres négociés en bourse et l'autocorrélation subséquente de leur rentabilité. Cette hypothèse enrichit l'application des stratégies contraires d'un moyen de prévoir les mouvements inverses de prix des titres. Nous évaluons empiriquement, à l'aide d'une méthodologie articulée sur la formation de portefeuilles dits « gagnants » et « perdants » selon l0es variations du volume des transactions, la relation volume-autocorrélation des rentabilités sur le marché canadien. Les tests empiriques évaluent, entre autres, l'influence de l'effet de prix sur la relation. Finalement, nous analysons la performance des stratégies contraires dans un cadre risquerentabilité par le biais de tests statistiques bivariés et multivariés qui comparent les ratios de Sharpe des portefeuilles contraires et d'un indice boursier de référence.

Download

L'efficacité ex ante et ex post d'une couverture. Le contrat sur l'indice CAC 40 du MATIF - 15 July 1998

Boveroux, Philippe; Minguet, Albert

The analysis concerns the hedging of market risk on an equity portfolio. The objective is to estimate hedge ratios using MATIF's future on CAC 40 index. As usual, the optimal hedge ratio is defined as the risk-minimizing ratio of the covered position, with the short position on future balancing the long position on equity portfolio. First, several econometric methods to estimate risk-minimizing hedge ratios are being compared. Next, the hedging effectiveness of these different methods is measured by comparing the performance for an out-of-sample period. The analysis is also extended to other dynamic strategies.

L'étude porte sur la couverture du risque de marché lié à un portefeuille d'actions. Elle vise à estimer des rapports de couverture au moyen du contrat à terme ferme portant sur l'indice CAC 40, négocié sur le MATIE L'objectif consiste à comparer différentes techniques de détermination du rapport de couverture minimisant la variance de la position couverte, définie comme la somme de la position occupée sur un portefeuille d'actions et de celle occupée en contrepartie sur le contrat à terme. Dans une seconde phase, on envisage l'efficacité d'une protection hors de l'échantillon basée sur diverses estimations du rapport de couverture. Différentes variantes en matière de stratégies font également l'objet de comparaison.

Download