AFFI - Association Francaise de Finance (French Finance Association)

You are here : Home » "FINANCE" Journal » Browse Content
Votre barre d'outils Diminuer la taille de la police (petite).Augmenter la taille de la police (grande).Augmenter les contrastes en inversant les couleurs.La mise en forme courante correspond à celle par défaut. Pour imprimer le document, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur. Pour ajouter le document à vos favoris, utilisez les fonctionnalités de votre navigateur.

Browse Content

Volume 24 - Numéro 2

December 2003

Un réexamen de la relation entre le rendement et le risque des actions canadiennes - 15 December 2003

L'her, Jean-François; Sy, Oumar; Vencatachellum, Désiré

We use two classes of specifications to examine the risk-return relation in Canada from January 1966 to December 1995. The first class of specifications does not distinguish between up- and down- markers, whereas the second does it on an ex post basis. Two test procedures are performed : on the one hand, the two-pass test developed by Fama et MacBeth (1973), on the other hand, tests based on panel data using OLS and GLS. We find a systematic relationship between data and return when we distinguish these two states of nature: the risk premium is positive (negative) when the market is up (down). The size effect if caused by extreme observations but is significant in January and when the market is down. Finally, there is a significant positive, January effect.

Nous examinons la relation rendement/risque au Canada, de janvier 1966 à décembre 1995, en utilisant deux catégories de spécifications : la première ne distingue pas les périodes où le marché boursier est à la hausse ou à la baisse, alors que la seconde le fait sur une base a posteriori. Deux procédures de tests sont également utilisées : la première se base sur le two-pass test de Fama et MacBeth (1973), la seconde sur des données de panel (MCO et MCG). Nos résultats montrent une relation systématique entre le rendement et le bêta lorsqu'on tient compte des deux états de la nature : la prime de risque associée au bêta est positive (négative) en période de marché haussier (baissier). L'effet taille est largement induit par des observations extrêmes, mais reste significatif pour le mois de janvier et en périodes de marché baissier. Enfin, les rendements en janvier sont significativement supérieurs à ceux des autres mois.

Download

Bank Financing Strategies, Diversification and Securitization - 15 December 2003

Martel, Jocelyn; Mokrane, Mahdi

This article follows from Diamond and Dybvig (1983) in the analysis of the role of a bank as a financial intermediary in project financing and risk sharing. In an environment where risk averse depositors face two types of risk (liquidity and macroeconomic risks) and a profit maximizing bank which must decide on whether or not to finance a « new » risky investment, we show that the optimal solution depends on the information revealed by the bank and the depositors level of relative risk aversion. As an alternative to a pure deposit strategy, we show that securitization leads to overinvestment since the bank cannot follow a separating strategy which would trigger a bank run. Finally, we describe one possible method to achieve the first best solution with a pure deposit contract.

Cet article se situe dans la lignée du travail de Diamond et Dybvig (1983) sur le rôle d'une banque comme intermédiaire financier dans le financement de projets et de partage de risque. Nous montrons que dans un environnement caractérisé par des déposants averses au risque et faisant face à deux types de risque (risque de liquidité et macroéconomique) et par une banque devant choisir entre financer ou non un « nouveau » projet d'investissement avec comme objectif de maximiser ses profits, la solution optimale est fonction de l'information révélée par la banque et du degré d'aversion relative pour le risque des déposants. De plus, nous montrons que la titrisation, comme alternative à une stratégie de contrat de dépôt, génère un surinvestissement de la part de la banque car il apparaît alors un risque de panique bancaire. Finalement, nous décrivons une méthode possible pour retrouver l'optimum de premier rang.

Download

Evaluation d'options en présence d'un ou plusieurs risques de défaut - 15 December 2003

Augros, Jean-Claude; Djamen, Idriss Tchapda

Within the framework of a default intensity model, this paper proposes an analytic valuation methodology for interest-rate and stock derivatives securities in presence of one, or more than one, credit risk. The neutral forward default measure, introduced by Augros and Tchapda (2000), is generalized in the case where default risk and interest rate are correlated. This approach is compatible as much with the recovery at default date as with the recovery at maturity of the security (or contract) subject to credit risk. Applications of the model are proposed for vulnerable options valuation, first in the case where just the seller of the option is subject to credit risk, secondly when the seller of the option as well as the issuer of the underlying option asset may default.

Dans le cadre d'un modèle d'intensité de défaut, cet article propose une méthode analytique d'évaluation d'actifs dérivés de taux ou d'action en présence d'un ou plusieurs risques de contrepartie. La mesure forward-neutre de défaut, introduite par Augros et Tchapda (2000), est généralisée au cas où il existe une corrélation entre les risques de défaut considérés et les taux d'intérêt. L'approche développée est compatible aussi bien avec le mode de recouvrement à la date de défaut qu'avec celui à l'échéance du titre (ou contrat) soumis au risque de contrepartie. Une application du modèle est proposée pour évaluer des options vulnérables, d'abord dans le cas où seul le vendeur de l'option peut faire défaut, puis dans celui où à la fois le vendeur de l'option et l'émetteur du sous-jacent de l'option peuvent être défaillants.

Download

Indexed Executive Stock Options with a Ratchet Mechanism and Average Prices - 15 December 2003

Jian Wu; Wei Yu

In this article, we present a new type of executive stock option, dubbed the indexed stock option with a ratchet mechanism and average prices. We also derive its pricing model and investigate its incentive implications. Like an indexed option, the proposed option links its strike price to a benchmark, so as to eliminate common risks beyond the reach of the executive's control and reinforce the option's incentive effect. With the ratchet mechanism, the proposed option enables its holder to enjoy a series of compensations spread over a period of time, thereby developing the executive's loyalty towards the firm. Furthermore, in order to minimize impacts of a rough market movement and those of a possible price manipulation, average prices are taken into account in the payoff of the proposed option.

Nous proposons dans cet article un nouveau type de stock-option non traditionnel: les stock-options indexées à cliquets sur moyenne. Comme les stock-options indexées, les options proposées éliminent les facteurs exogènes conséquents à l'évolution globale du marché financier, ce qui permet de renforcer le caractère incitatif du plan. Grâce au mécanisme à cliquets, les cadres bénéficiaires ont la possibilité d'accumuler périodiquement les surperformances boursières réalisées par la société, ce qui permet d'accroître l'effet de fidétisation auprès des salariés. Afin d'éviter une éventuelle manipulation du marché boursier, la moyenne géométrique du cours de l'action et celle de l'indice sont prises en compte dans le calcul de la rémunération.

Download